L'épée du pardon

Le pardon, c’est couper la relation avec l’action qui vous tire vers le bas.
Feb 26, 2019
Le pardon, ce n’est pas l’acceptation ; certaines choses sont inacceptables. Mais le pardon est une chose puissante. Il a la capacité de vous apporter la liberté. Extraits de « Réveiller l’espoir » ( Le Cap, Afrique du Sud ). La version complète est accessible avec un abonnement.

- L’une des questions qui ont été posées est : Le pardon est difficile à aborder – pardonner à quelqu’un d’autre est déjà difficile – mais le tourner vers la personne que l’on connaît mieux que quiconque, celle que l’on juge probablement plus que toute autre ? Comment se pardonner à soi-même ?

C’est une très belle question, parce qu’il est très important d’être capable de se pardonner. Et n’incluons ni vous ni quelqu’un d’autre dans le tableau. Parlons juste du pardon, de ce qu’est le pardon. Beaucoup de gens pensent : « Le pardon, c’est autoriser la médiocrité, cautionner l’erreur d’une autre personne. » Ce n’est pas le pardon. Le pardon, c’est couper la relation avec l’action qui vous tire vers le bas.

Donc, quelqu’un vous a fait quelque chose de terrible, c’est arrivé il y a longtemps. Mais cette personne a toujours une emprise sur vous. Elle a toujours une emprise sur vous. Parce que chaque jour où vous vous réveillez, peut-être, ou dans un moment de solitude, vous maudissez cette personne, vous pensez à cette personne, cette personne est encore connectée avec vous. Et le pardon, c’est dire, « C’est fini. Tu n’auras plus de contrôle sur moi. Je veux récupérer ma vie. Je veux récupérer ma vie, et je ne te permets plus de me hanter ! » Voilà ce qu’est le pardon.

Donc, ce n’est pas tourner en rond à dire : « Oh oui, je sais que tu... ». Voilà comment je le vois ! Voilà comment je le vois.

Un jour, il m’est arrivé une chose terrible. Ensuite, chaque fois que j’y pensais, je me disais : « Oh mon Dieu ! oh mon Dieu ! » Et puis je me suis dit, « Ce petit voyou a encore un contrôle sur moi. Je ne suis même plus dans son pays. Et je ne vais pas lui permettre de me contrôler. » Puis j’ai dit : « Ça y est, c’est fini. »

Voilà ce qu’est le pardon. Le pardon est très puissant. Il dit vraiment, « Non ! J’ai ma propre vie, merci beaucoup. » C’est récupérer, c’est se récupérer et, si vous ne le faites pas, l’emprise sera toujours là. Et ce que ça vous fait, ce que cette emprise vous fait, ces griffes enfouies en vous, cela vous met en rage, vous met en colère, ça vous fait peur, vous force à l’arrêt, cela vous empêche d’aller de l’avant, cela arrête l’appréciation. Et vous vivez dans la crainte. Vous vivez dans la crainte ! Pourtant cette personne a disparu mais l’emprise est toujours là. Il s’agit de dire : « C’est fini, merci ! »

Et quand vous commencez à voir le pardon de cette façon, il prend un tout nouveau sens. Parce que jusqu’à présent c’était : « Euh, bon, je vous pardonne. Tout va bien. Vous m’avez fait ça…» Seulement, voyez-vous, il y a des choses qui peuvent arriver dans cette vie où parler d’accepter les actes d’un autre ne le fera pas. Ça ne le fera pas. Parce que certains de ces actes sont inacceptables, ils sont si odieux. Et vous ne pouvez vous permettre d’être une victime. Pour certaines de ces choses, vous ne pourrez jamais dire, « Oh oui, j’ai oublié ça. » Mais cela dépend de vous de permettre ou non les griffes de cette personne et cette action de continuer à vous agripper. Si vous ne le voulez plus, utilisez l’épée du pardon et libérez-vous. Vous avancerez.

Voilà comment je vois le pardon. Il ne s’agit pas de dire : « Je suis d’accord que vous ayez fait ça. » Parce que certains de ces actes sont extrêmement odieux ! Et vous le voyez, cela arrive dans tellement d’endroits.

Une autre façon de le comprendre est : un jour Bouddha marchait, et un tas de gens disaient du mal de lui. Alors le disciple qui l’accompagnait se retourna et lui dit : « Bouddha, tous ces gens ont fait des choses terribles, t’ont dit des choses terribles, est-ce que ça ne te touche pas ? » Bouddha lui répondit : « Eh bien, vois-tu ce bol ? À qui appartient-il ? » – c’était le bol de Bouddha. Il dit : « Bien, c’est ton bol. » Alors Bouddha prit le bol et le fit glisser vers son disciple en disant : « À qui est ce bol maintenant ? » Le disciple répondit : « C’est toujours le tien. » Bouddha le fit glisser encore un peu. « À qui est le bol maintenant ? » Il le fit glisser encore un peu : « À qui est le bol maintenant ? » Il continua ainsi pour finalement prendre le bol et le mettre sur les genoux de son disciple en disant : « À qui est le bol maintenant ? » Le disciple dit, « Bouddha, c’est toujours ton bol ! » Il répondit : « Exactement, exactement. » Je n’ai pas à l’accepter. Le jour où je le fais, ça devient mon bol. Mais si je ne le fais pas, ça reste le leur.

Je comprends que, parfois, ces histoires sont plus faciles à dire qu’à traduire réellement dans votre vie. Mais au moins, vous commencez à l’entailler. Peut-être que la corde est très épaisse et que vous ne serez pas capable de la couper en un jour. Mais au moins vous commencez à l’entailler, commencez à comprendre cette dynamique que vous avez le pouvoir de trancher cette corde. Voilà ce que signifie pardonner. En fin de compte, un jour, vous aurez affaibli cette corde et elle sera tranchée. Mais il faut commencer. Il faut commencer à le comprendre.

- Prem Rawat

Log In
OR
Forgot Password?
Don’t have an account? Sign Up Now

I have read the Privacy Policy and agree.

Have an account? Log In Here

Forgot Password?

Let us know your email address and we will send you a password reset link.

Already have an account? Log In Now
Please enter the first name. Please enter the last name. Please enter the email. Please enter the valid email. Please enter the password. Password should be minimum of 6 characters. Please Re Enter the password. Password and Confirm Password should be same. If you are agree with terms & condition then click on check box.
Sign Up Successful

Thank You for signing up

Please check your email to Activate your account.

You now have our Free Basic account, which includes

  • Public Libray
  • Topical Audio & Video Clips
  • Radio & TV Interviews
  • Select Audio & Video Shorts
  • CLASSIC Subscription*

    $5/month
    Or
    $53/year

    Learn More
  • PREMIER Subscription*

    $17/month
    Or
    $183/year

    Learn More
You haven't marked anything as a favorite so far. Please select a product Please select a play list Failed to add the product. Please refresh the page and try one more time.